418 723-3928

Qui sommes-nous?

Le Grand Séminaire de Rimouski est une corporation religieuse à vocation éducative. Dans l’édifice qu’il possède, il accueille l’Institut de Pastorale, les Services Diocésains, le Séminaire de Rimouski, l’Œuvre Langevin. On y retrouve des chambres pour étudiants, professeurs, patients de l’Hôpital, prêtres retraités. Des bureaux, des salles et des stationnements peuvent y être loués. Différents organismes et professionnels y ont des bureaux. Il possède aussi la Librairie Le Centre pastoral.

 

Organisme à but non lucratif.

Incorporé en vertu des lois ecclésiastiques.

Administré par un conseil d'administration.

Créé pour favoriser les missions d'enseignement et d'entraide.

Quelques dates importantes

1870

  • Érection canonique du Séminaire de Rimouski qui comprend le Petit séminaire et le Grand Séminaire
  • (bâtiments situés sur le site de l’actuel CEGEP)

1943

  • Le Grand Séminaire occupe sa nouvelle maison, située au 49 ouest St-Jean-Baptiste dans un bâtiment acheté aux Sœurs Missionnaires de l’Immaculée-Conception. (Partie arrière de l’édifice actuel).

1943-1947

  • Construction des ailes avant et centrale; agrandissement de l’aile arrière; les Sœurs de Notre-Dame Reine du Clergé y ont une résidence.

1952

Le Grand Séminaire accueille 70 séminaristes; 14 professeurs y travaillent.

1964

Incorporation du Grand Séminaire, maintenant autonome du Séminaire (lequel deviendra le CEGEP).

1964-1973

La formation des prêtres se métamorphose (voir notes historiques pour détails)

Depuis 1973

  • Chambres pour étudiants et professeurs, patients de l’hôpital, prêtres retraités
  • Bureaux de l’institut de Pastorale, des Services Diocésains, du Séminaire et de l’Œuvre Langevin
  • Bureaux pour plus d’une vingtaine de professionnels et organismes
  • Salles de réunion
  • Librairie religieuse (déménagée en 2011 au 35 St-Jean-Baptiste ouest)

Notes historiques

Par l'érection canonique du Séminaire de Rimouski le 4 novembre 1870, Mgr Langevin crée une institution à double composante: le Petit Séminaire voué à la formation de la jeunesse par les études classiques, le Grand Séminaire destiné à la formation des futurs prêtres par les études en théologie et en pastorale.

À cause de circonstances incontrôlables, jusqu'en 1925, le Grand Séminaire n'est pas conforme aux règles générales de l'Église puisque les futurs prêtres vivent sous le même toit que les petits séminaristes en étant professeurs et maîtres de salle. La nouvelle construction de 1922-1925 permet d'avoir des locaux pour les ecclésiastiques et de rapatrier les étudiants en théologie dispersés dans d'autres grands séminaires. Rassemblés désormais dans des quartiers réamé­nagés pour eux dans la « vieille maison », plusieurs d'entre eux, à cause d'une pénurie de prêtres professeurs, continuent à assumer des tâches d'enseignant ou de surveillant auprès des jeunes élèves du cours classique. D'autre part, au cours de la décennie de 1940, l'accroissement continu de la population étudiante incita Mgr Courchesne à entreprendre la réalisation d'un Grand Séminaire disposant de sa propre maison sur son propre terrain. Cela se fit le 3 juillet 1943 en cédant au Séminaire une partie de la ferme de l'évêché située au centre-ville de Rimouski. Sur cet espace protégé, à la fois urbain et champêtre, se trouvait un édifice appelé la Maison Sainte-Thérèse, jusqu'alors un lieu de retraite dirigé par les Soeurs missionnaires de l'Immaculée Conception.

En septembre 1943, le Grand Séminaire occupa sa nouvelle demeure sur la rue Saint-Jean-Baptiste. Elle accueillit alors 27 séminaristes. La capacité d'accueil se révéla bientôt insuffisante pour répondre aux besoins locaux ainsi qu'aux demandes d'autres diocèses, en particulier ceux de l'Est du Québec (Gaspé, Golfe Saint-Laurent), et ceux de la partie nord du Nouveau-Brunswick (Bathurst, Edmundston). Une nouvelle aile, construite entre 1945 et 1947, doublait l'espace disponible. La sagesse de cette décision se vérifiera par le nombre croissant des séminaristes accueillis au cours des années suivantes, pour atteindre, en 1952, le chiffre de 70 étudiants, dont 43 du diocèse de Rimouski.

Le nombre des professeurs augmenta lui aussi de façon marquée, gagnant non seulement en quantité, mais aussi en compétence. En 1952-1953, on comptait sept professeurs à temps plein et sept autres à temps partiel. La hausse du niveau des études conduisit à l'affiliation du Grand Séminaire à la Faculté de théologie de l'Université Laval. Les séminaristes de Rimouski pouvaient ainsi se présenter aux examens universitaires pour l'obtention du baccalauréat en théologie dès 1956. En 1964, des lettres patentes constituent la Corporation du Grand Séminaire de Rimouski. L'institution obtient alors son autonomie du Séminaire, tant du point de vue civil que canonique.

 

Le développement s'accéléra jusqu'au milieu des armées 1960, avant de commencer à décroître, pour en arriver à la métamorphose de l'institution en 1969. Ce fut d'abord l'intégration des programmes d'enseignement et de recherche du Grand Séminaire au nouveau Centre d'études universitaires de Rimouski en 1969. Au département des sciences religieuses ainsi créé, se retrou­vèrent neuf professeurs du Grand Séminaire. Les futurs candidats au sacerdoce les rejoignirent pour leurs études théologiques. Leur formation spirituelle et pastorale demeurait sous la respon­sabilité du Grand Séminaire qui proposa, en 1970, une formule nouvelle dans un lieu appelé la Maison blanche (l'ancien secrétariat de l'Action catholique situé au 37, rue de l'Évêché Ouest).

L'expérience dura jusqu'en 1973, alors que les aspirants au sacerdoce devaient désormais s'inscrire au Grand Séminaire de Québec pour y recevoir enseignement et formation. Aujourd'hui, le Grand Séminaire demeure une institution à vocation éducative : il offre des services aux étudiantes et étudiants de niveau universitaire de la région. Il est le siège de l'Institut de pastorale de l'archidiocèse qui assure dans le milieu une formation théologique et pastorale. La Corporation du Séminaire y a ses bureaux et son Centre d'archives et de documentation (CEDAD).

Le Séminaire de Rimouski, ses écoles, ses oeuvres Corporation du Séminaire, 190p., 2013

Nos partenaires

 

 

www.dioceserimouski.com/

www.uqar.ca/

www.cegep-rimouski.qc.ca

www.imq.qc.ca/

www.ville.rimouski.qc.ca/